Entomopix
accueil / oiseaux / rapaces / vautour-moine 

Vautour moine

Pratiquement disparu de France au début du XXème siècle, il a été réintroduit avec succès dans les Causses, en Lozère, mais son effectif étant encre relativement faible, c'est encore un fameux coup de chance de tomber dessus.

Classification

: Accipitriformes

: Accipitridae

: Aegypius monachus


Noms vernaculaires

: Vautour moine

: Cinereous Vulture

: Mönchsgeier

: Buitre Negro

: Avvoltoio monaco


Physiologie

: 100-115cm

: 250-285cm

: 7000-11500g

: Jusqu'à 25 ans

: espèce menacée

: J F M A M J J A S O N D


Il est un peu plus présent au Portugal, mais sa répartition majeure reste asiatique, des Balkans aux confins de la Chine.

Voir également :


3 novembre 2013, Parc des Oiseaux, Villars les Dombes (Ain - France)
Vautour moine J'ai fait mes premières photos de cet individu en 2004, puis en 2005,dans ce même parc, au même endroit de la même volière, à la même saison. C'est l'un des plus anciens pensionnaires de ce parc qui a contribué à la réintroduction de cette espèce dans les Causses, aux Gorges de la Jonte et du Tarn, depuis 1992. Aujourd'hui on y compte une vingtaine de couples alors que l'espèce était éteinte en France depuis plus d'un siècle.

 

10 septembre 2012, Balcon des vertiges, Gorges de la Jonte (Lozère - France)
Vautour moine Un an après il est encore à notre rendez-vous annuel. Ce balcon est un quasi pélerinage pour nous, il doit le savoir et y fait toujours au moins un passage, parfois trop adouci par la brume. Vautour moine

 

13 septembre 2011, Balcon des vertiges, Gorges de la Jonte (Lozère - France)
Vautour moine Parmi les nombreux passages de Vautours fauves ce matin là, un intrus s'est glissé, l'air de rien. Je ne suis pas certain même, avec le recul, de mêtre rendu compte de son identité sur le moment. C'est en triant les photos, surtout, que j'ai eu la très agréable surprise de tomber dessus, et de découvrir en outre la qualité du cliché.

 

23 juillet 2008, Balcon des vertiges, Gorges de la Jonte (Lozère - France)
Vautour moine Vautour moine Vautour moine
Ne nous lassant ni de la balade ni de l'observation de nos grands et majestueux planeurs nous voici ce matin à pied d'oeuvre au Balcon des Vertiges, point du sentier des Corniches du Méjean surplombant la Jonte un peu en aval du village du Truel, au-dessus du bâtiment dit "Belvédère des Vautours" où une exposition et des guides ornithos vous en diront plus sur les espèces qu'on peut observer dans la région. Nous avons choisi de monter là par un sentier très peu fréquenté car un peu raide et fort caillouteux nécessitant de bonnes chaussures. Il part juste en dessous du parking du Bélvédère et monte très rapidement en haut de la falaise en offrant une vue sur la gorge presque tout du long. Encore une fois l'arrivée de la voile noire et rectangulaire du Vautour moine est un instant magique ; ils ne sont pas encore si nombreux dans la région pour que nous puissions être blasés ! Nous aurions toutefois aimé apercevoir également la voile blanche du Vautour percnoptère mais avec deux ou trois couples seulement présents à la belle saison la probabilité de rencontre est infime. Admirons ce grand moine qui nous fait l'honneur de faire trois cercles à dix mètres au-dessus de nos têtes... sans perdre de vue qu'en fait d'honneur c'est plus pour profiter de la colonne d'air chaud que de nos beaux yeux qu'il nous survole ainsi ; nous le savons bien et c'est bien pour cette raison que nous venons en cet endroit si propice à ces rencontres.

 

19 juillet 2008, Cassagnes (Lozère - France)
Vautour moine Après notre précédente sortie sur le sentier des corniches du Méjean nous décidons de tenter notre chance au charnier de Cassagnes... si avec un peu de chance une livraison de carcasse y était effectuée... Ce n'est pas le cas mais nous y verrons quand même passer quelques uns de ces grands planeurs que nous sommes venus admirer. Voilà tout à coup qu'un oiseau plus sombre que les autres amorce une approche de reconnaissance. Vautour moine
Vautour moine Vautour moine
Cette immense voilure rectangulaire, cette silhouette entièrement sombre, cette tête un peu plus pâle qui dépasse à peine d'un cou très sombre... le temps de se poser la question il passe déjà au-dessus de nous et le doute n'est plus permis. Au deuxième passage il daigne nous jeter un regard et repart vers une destination connue de lui seul.

 

16 juillet 2008, Balcon des vertiges, Gorges de la Jonte (Lozère - France)
Vautour fauve et non pas moine Un an jour pour jour après avoir observé cette espèce en captivité à la Volerie des Aigles nous retrouvons cet immense planeur dans la pleine dignité de son entière liberté dans les Gorges où il a été réintroduit depuis quelques années. Vautour fauve et non pas moine
L'air n'est pas aussi portant qu'on pourrait l'espérer cet après-midi et quelques battements sont parfois nécessaires pour ne pas perdre trop d'altitude. Justement celui-ci tient à passer juste au-dessus de nous et regagne les quelques mètres qui lui manqueraient en passant au ras du plateau. Il n'est pas toujours aisé de distinguer Vautours fauves et Vautours moines en vol, mais ici il révèle parfaitement son cou sombre alors que le Fauve a le coup très pâle, presque blanc.
Détermination erronnée !
Hou là là, quelle erreur ! Quatre ans que je vous dis des bêtises et ce n'est qu'en revenant ajouter une photo de septembre 2011 que je m'en rends compte. Plutôt que de faire disparaître lachement ma bévue j'en profite pour vous montrer comme il est aisé de se tromper lorsqu'on manque de vigilance et qu'on prend en plus ses désirs pour des réalités ! Il ne suffit pas que le cou soit sombre pour faire d'un vautour un Moine, encore faut-il qu'il soit emplumé, que son oeil soit nettement cerclé de noir et que le bec soit plutôt noir et blanc. Ce n'est pas du tout le cas ici. Ce cou chocolat m'a bêtement induit en erreur, il s'agit en fait d'un Vautour fauve qui revient de festoyer !!! Si son cou est ainsi très sombre, c'est qu'il l'a introduit au tréfond peu glorieux d'une charogne pour en déguster les parties les plus molles ! Il n'a pas encore pris le temps de se nettoyer. En outre cela explique aussi son vol un peu laborieux ; lesté de son repas, il peine un peu à planer... notez la taille de son jabot !

Voir aussi :

En raison du volume d'information ou du nombre de photos disponibles sur ce sujet, l'ensemble a été découpé pour optimiser le chargement, n'hésitez pas à visiter aussi les pages suivantes : Accueil du dossier , 2004 , 2005 , 2006 , 2007 .

accueil / oiseaux / rapaces / vautour-moine 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.