Histoires naturelles
accueil / oiseaux / rapaces / circaete-jean-le-blanc 

Circaète Jean-le-Blanc

Le Circaète Jean-le-Blanc est un grand rapace diurne, majestueux. Un magnifique plumage pâle barré de noirâtre révélé en vol. Visiteur d'été en France, le reste du temps plutôt au sud de la Méditerrannée.

silhouette

Classification

: Accipitriformes

: Accipitridae

: Circaetus gallicus


Noms vernaculaires

: Circaète Jean-le-Blanc

: Short-toed Eagle

: Schlangenadler

: Culebrera Europea

: Biancone


Physiologie

: 62-70cm

: 160-180cm

: 1500-2500g

: Jusqu'à 15 ans

: espèce rare

: - - - A M J J A S O - -


Il mange essentiellement des serpents et des lézards qu'ils chasse en recourant au vol stationnaire, passant des heures en vol à scruter le sol.


13 septembre 2012, Le Truel, Gorges de la Jonte, (Lozère - France)
Circaète Jean-le-Blanc Nous sommes monté par un sentier plutôt abrupt à la Baume Rousse, grotte dominant le villag,e où ce superbe oiseau nous survole un moment en traçant quelques cercles. Circaète Jean-le-Blanc

 

17 juillet 2008, Gorges de la Jonte, (Lozère - France)
Sortant du bâtiment du "Belvédère des Vautours" sur la route des Gorges de la Jonte, je fais comme tous les visiteurs déjà dehors qui lèvent le nez à la recherche des dits Vautours dont on vient de leur parler. Un père montre un oiseau à son fils à l'applomb de nos têtes : "regarde, voilà un Vautour"... Nullement convaincu car l'oiseau fait du sur-place, ce qui n'est jamais le cas de la vedette du lieu, je lève mes jumelles avec déjà une idée en tête, trop gros pour un faucon...
Circaète Jean-le-Blanc Il s'agit bien d'un Circaète Jean le Blanc, à l'affût d'une proie sur le pierrier environnant du bas de la falaise. J'annonce l'espèce et prête mes jumelles pendant que je sors l'appareil photo. Circaète Jean-le-Blanc
L'oiseau superbe se déplace toutes les deux ou trois minutes, s'éloigne et revient dans une même courbe, sensiblement au même niveau, sort les pattes un instant en repliant un peu les ailes pour freiner, étale toute sa voilure et reprend son point fixe. Lézard et serpents ont intérêt à se planquer !
Circaète Jean-le-Blanc Tout à coup un oiseau noir nettement plus petit arrive de la falaise et plonge sur le rapace, le frôle, passe en-dessous, sort en chandelle sous son bec... Le Circa déséquilibré et surpris fait un écart et tente de reprendre son poste... un cri léger révèle l'identité de l'intrus, c'est un Choucas des tours, ils sont assez nombreux par ici à partager les falaises avec un autre petit corvidé, le Crave à bec rouge. Le Choucas repart à l'assaut du rapace pourtant presque dix fois plus lourd que lui ! Il ne manque pas d'audace ! Circaète Jean-le-Blanc
Circaète Jean-le-Blanc Circaète Jean-le-Blanc
Le manège va durer cinq bonnes minutes pendant lequel le Circaète n'aura jamais le dessus, sans cesse houspillé et finalement forcé de battre en retraite, poursuivi hors de portée de jumelles. C'est pourtant un beau voilier mais le Choucas le surpasse aisément en voltige aérienne. Piqué, ressources, chandelles, bousculades... joueur ou hargneux, ce corvidé ?... Allez savoir ? On comprend difficilement une concurrence entre ces deux espèces, alors du jeu tout simplement ? L'explication n'est pas exclue...

 

Autres portraits

Vous trouverez des portraits en gros plan de cet oiseau magnifique sur les pages de 2004 et 2005 lors de nos visites au Parc des Oiseaux de Villard-les-Dombes.

 

Quelques précisions sur l'espèce

Plus grand que la Buse à laquelle il peut faire penser au premier abord et un regard qui vous perce de ses grands yeux jaunes dans une face ressemblant à celle des rapaces nocturnes. C'est un majestueux prédateur de reptiles. En France, à l'état naturel, c'est en été qu'on a des chances de l'apercevoir dans les pentes dénudées et rocheuses ou les bois clairsemés. Les zones cultivées ne sont pas pour lui, il les évite. Nous l'avons croisé sur les grands plateaux lozériens, Causses Méjean et Noir, pendant nos vacances, mais sans pouvoir le photographier.

Voir aussi :

En raison du volume d'information ou du nombre de photos disponibles sur ce sujet, l'ensemble a été découpé pour optimiser le chargement, n'hésitez pas à visiter aussi les pages suivantes : Accueil du dossier , 2004 , 2005 , 2006 .

accueil / oiseaux / rapaces / circaete-jean-le-blanc 
Par respect de la vie tous les clichés sont pris in vivo & in situ. N'étant pas un scientifique, j'ai pris le parti de photographier les animaux que je rencontre dans le plus grand respect de leur qualité de vie, en respectant les distances de sécurité de chaque espèce, sans les déranger dans leurs recherches de nourriture ou leur reproduction, notamment. Des contraintes qui apportent des frustrations qu'il faut accepter.